Vous êtes ici : Accueil > Territoires > Gestion de l'espace > Les dégâts de gibier

Les dégâts de gibier

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une application de signalement de dégâts de la faune sauvage

Le numérique apporte son appui dans des sujets toujours plus nombreux. Entre le lancement d’une application pour smartphone pour signaler en un geste au champ des dégâts et le déploiement de clôtures de protection connectées, il s’invite dans la mise en place de nouveaux outils pouvant amener du progrès dans ce domaine.

Signalement : une application digitale téléchargeable

Les dégâts de la faune sauvage sur les cultures et les élevages sont loin d’être anodins et impactent chaque année les exploitations agricoles. Selon les derniers chiffres collectés en 2019, 40 millions d’euros ont été versés comme indemnités pour les dégâts de sangliers, 20 millions d’euros pour les dégâts de cervidés, 30 millions d’euros du fait de la prédation du loup. Les dégâts causés par les autres animaux de la faune sauvage ne sont quant à eux pas comptabilisés car non indemnisables.

La difficulté pour les pouvoirs publics et les acteurs du développement agricole réside dans le manque de remontée de données de terrain. Les déclarations de dégâts sont en effet rares car chronophages et dépourvues de  compensation économique associée. Pour avancer, les Chambres d’agriculture mettent à disposition des agriculteurs des applications mobiles et web permettant une saisie simplifiée des dégâts causés par la faune sauvage.

Disponible sur les plateformes de téléchargement IOS et Android ainsi qu’en ligne sur Internet : https://esod.chambres-agriculture.fr/signalement, cet outil n’a pas valeur de déclaration.

Tout dégât de grand gibier indemnisable devra se faire auprès de la Fédération des Chasseurs du Gers. Par ailleurs, l’application ne permettra pas, dans un premier temps, de quantifier le montant des pertes. La mise en œuvre de cette dernière option nécessitera un temps complémentaire de mise au point pour éviter toute confusion pour l’utilisateur.

Le lancement de l’outil constitue pour autant une avancée notoire. Participer à la collecte de données factuelles agrégées et géolocalisées en utilisant l’application digitale permettra aux Chambres d’agriculture de décrire et d’étudier la pression de la faune sauvage sur les cultures et les élevages, pour pouvoir proposer aux pouvoirs publics la mise en place de mesures pour l’abaisser et en minimiser l’impact.

Plus il y aura d’utilisateurs, plus la connaissance des phénomènes sera grande et permettra de proposer des mesures de gestion adaptées.

 

Cliquer ici pour télécharger sur App Store : https://apps.apple.com/fr/app/apca-signalement-des-d%C3%A9g%C3%A2ts/id1626862159

Cliquer ici pour télécharger sur Google Play  : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.chambagri.signalementdegatsgibiers

Mesures de prévention de dégâts aux cultures ?

Les chasseurs jouent un rôle déterminant dans la régulation des espèces aussi bien pour la petite faune sauvage que pour le grand gibier. Mais il arrive que la faune sauvage provoque des dégâts importants sur les cultures et les plantations forestières.

Mesures de prévention :

Si vous êtes concernés, il faut savoir que le Gers propose un cadre règlementaire spécifique pour la régulation de ces espèces.

Pour le sanglier, la procédure prévoit l’intervention unique du lieutenant de louveterie, en dehors des périodes de chasse de l’espèce pour effectuer des tirs de destruction à proximité des parcelles où sont constatés les dégâts. Si vous êtes concerné, il convient donc de vous mettre en relation directement avec le lieutenant de louveterie de votre secteur (liste des louvetiers du Gers sur notre site). Au regard du diagnostic qu’il dressera, il pourra intervenir en organisant si nécessaire une battue.

Pour les dégâts d’oiseaux (corneilles noires et pigeons ramiers, pie bavarde) tout agriculteur détenteur du droit de chasse peut intervenir lui même pour réaliser ces tirs en période de semis. Attention ! Une autorisation préalable doit cependant être obtenue auprès de la DDT du Gers. Les formulaires de demande sont en ligne sur le site internet de la préfecture du Gers, rubrique Chasse. Sur ce site figure également le cadre réglementaire précis de ces tirs de destruction.

Indemnisation des dégâts aux cultures

Seuls les dégâts de grands gibiers sont indemnisables par la Fédération des Chasseurs. Lorsqu’un agriculteur subit des dégâts de grand gibier il peut demander une indemnisation non contentieuse à la Fédération des Chasseurs du lieu des dégâts.

- Déclaration de dégâts

- Déclaration de dégâts- vignes

- Notice d'utilisation de l'imprimé déclaration de dégâts

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

3 numéros en fonction de votre zone géographique :

Agence Auch Astarac
Tel : 05 62 61 77 13

Agence Armagnac Adour
Tel : 05 62 61 77 60

Agence Portes de Gascogne
Tel : 05 62 61 77 42

Nos actualités

Les dégâts de la faune sauvage impactent chaque année les exploitations agricoles. Au-delà des procédures d’indemnisations en place pour les dégâts de...

Alain Lacoste est louvetier à Saint-Martin-d’Armagnac. Un bénévole au service des bonnes relations entre agriculteurs et

chasseurs.

La mise en œuvre du confinement le 30 octobre a entrainé immédiatement l’interdiction de la chasse pour toutes les espèces.

Une consultation publique est ouverte depuis le 22 septembre et jusqu'au 13 octobre sur un projet d'arrêté ministériel relatif au piégeage du...