Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Viticulture > Les appellations

Les appellations

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

IGP CÔTES DE GASCOGNE

En 1968 un décret donne naissance aux vins de pays du Gers, dès 1974 cette dénomination est remplacée par « vin de pays des côtes de Gascogne ». C’est 1er août 2009 que l’appellation IGP Côtes de Gascogne a été fondée. Elle représente 2/3 de la surface du vignoble Gersois soit 13000 hectares.  A l’Est du département, les terres sont principalement argileuses sur une roche mère calcaire. A l’Ouest, les sables fauves et les boulbènes (argile et limons mêlés) sont présents en majorités.

Les vins blancs de l’appellation sont produits essentiellement à partir des cépages Colombard, Ugni-Blanc, Gros Manseng, Chardonnay et Sauvignon.

Les cépages principalement utilisés pour produire du vin rouge sont, le Tannat, le Merlot, le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon.

Les volumes de vins blancs représentent la plus grandes partie de la production soit 85%. Seulement 7% de la production est du vin rouge et 8% du vin rosé.

MADIRAN

Les 1300 hectares de l’appellation sont à cheval sur les départements du Gers, des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques. Trois communes du département du Gers sont dans la zone géographique de l’appellation, elles représentent 44% de la surface totale. Les vignes prennent racines sur trois types de sols différents, des argilo-calcaires, des argiles et des galets roulés.

Le cépage Tannat représente 70% de l’encépagement de l’appellation. Pour l’élaboration des vins rouges, il peut être assemblé avec du Cabernet-Franc, du Fer-Servadou et du Cabernet-Sauvignon.

Les vins blancs sont composés de Petit Manseng, de Gros Manseng, de Petit Courbu et d’Arrufiac.

C’est en 1948 que l’INAO reconnait le vin Madiran comme Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) ainsi que le Pacherenc du Vic Bilh.

PACHERENC DU VIC BILH

Cette appellation produit majoritairement des vins doux à partir de Petit Manseng, Gros Manseng, Petit Courbu. Ces trois principaux cépages peuvent être assemblés avec de l’Arrufiac et du Sauvignon. Les raisins sont récoltés de la mi-novembre jusqu’au 31 décembre pour la dernière vendange.

L’appellation produit également des vins secs à partir de raisins récoltés plus précocement pour garder de la fraicheur.   

SAINT MONT

Le syndicat de défense des vins de Saint Mont a vu le jour en 1957. Puis, en 2011, es 1200 hectares de vignes ont été reconnus AOC. Les vins de l’appellation sont produits sur des sables fauves, des argilo-calcaires et des argiles compactes. Les vins blancs sont produits à partir des cépages Petit Manseng, Gros Manseng, Petit Courbu et Arrufiac. Le Tannat, le Fer Servadou, le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon participent à l’élaboration des vins rouges et rosés.

FLOC DE GASCOGNE

C’est un vin de liqueur, produit à partir de moût de raisin et d’armagnac jeune. C’est en 1990 que le Floc de Gascogne devient une appellation (AOC) à part entière. Le Floc de Gascogne est produit principalement dans le Gers (80%) mais les 900 hectares de l’appellation s’étendent sur deux autres départements : les Landes et le Lot- et-Garonne. 

Plusieurs cépages sont autorisés pour produire les moûts destinés à la production de Floc de Gascogne rouge : le Cabernet-Franc, le Cabernet-Sauvignon, le Côt, le Fer Servadou, le Merlot et le Tannat.

Les cépages autorisés pour la production de moût blanc sont les suivant: le Colombard, l’Ugni-Blanc, le Gros-Manseng, le Baroque, la folle-Blanche, le Mauzac, le Petit-Manseng, le Sauvignon Blanc, le Sauvignon Gris et le Sémillon.

Il est possible d’identifier trois grandes familles de Floc de Gascogne, les souples, les gourmands et les puissants. Chaque cuvée produite est marquée par l’empreinte du vigneron. 

ARMAGNAC

L’appellation d’Origine Contrôlée armagnac est née en 1936, elle est à cheval sur trois départements, le Gers, les Landes et le Lot-et-Garonne. Ce sont 4200 hectares qui sont identifiés en production d’armagnac. La distillation de cette eau de vie se déroule pendant la période hivernale, la date est fixée par un décret annuel. L’alambic le plus utilisé est « l’alambic continu armagnacais » qui confère à l’armagnac toute sa spécificité. Le vieillissement en bois permet d’adoucir l’armagnac et de développer tous ses arômes.

Les cépages autorisés pour la production de l’Armagnac sont, l’Ugni Blanc, la Folle Blanche, le Baco, le Colombard et le Plant de Graisse.

L’appellation est riche de la diversité grâce à ses sols ; sables fauves, boulbènes, argilo-calcaires et sols calcaires sont présents.

BLANCHE D'ARMAGNAC

Il s’agit d’une jeune appellation d’Origine Contrôlée créée en 2005. Cette eau de vie fraîchement distillée est issue du même territoire que celui destiné à l’armagnac. C’est un alcool blanc, sur le fruit et la fraîcheur. Contrairement à l’armagnac elle est conservée dans des contenants inertes. Les cépages autorisés à produire de la Blanche d’armagnac sont : la Folle Blanche, l’Ugni-Blanc, le Baco et le Colombard.

 

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Tel :05 62 61 77 13

@:ca32_stechnique@gers.chambagri.fr

Carla FABRI

Conseiller spécialisé

Nos actualités

La prospection du vignoble permet d’identifier la présence ou non de la maladie.

L'utilisation des produits phytosanitaires sur le vignoble doit respecter la règlementation européenne et nationale.

La campagne 2018 restera gravée dans les mémoires des viticulteurs de notre département comme partout dans le grand sud de la France. En effet, la...

Plusieurs points de vigilances sont à prendre en compte selon France Agrimer

Les arrêtés des Préfectures de la région Occitanie et de la région Nouvelle Aquitaine autorisant l’enrichissement jusqu’à +1,5 % vol. de la vendange,...