La méthanisation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un procédé naturel

La méthanisation est un procédé biologique de valorisation des matières organiques. En l’absence d’oxygène (digestion anaérobie), la matière organique est partiellement dégradée par des bactéries.

A l’issue de ce procédé, on obtient d’un côté, une énergie renouvelable : le biogaz qui est composé majoritairement de méthane (CH4), 50 à 60 %, et de gaz carbonique (CO2), 30 à 40 %, et de l’autre un amendement valorisable en agriculture, le digestat, qui contient la matière organique non dégradée (lignine…), les matières minérales (N, P, K…) et de l’eau.

Quelles matières organiques

La méthanisation est un mode de traitement des déchets ou sous-produits organiques, en premier lieu les matières de l’exploitation (effluents d’élevage, résidus de cultures, ensilages, cultures dérobées…) mais aussi les déchets d’industries agro-alimentaires et de collectivités (issues de céréales, tontes de pelouses…).

Pratiquement, toutes les matières organiques peuvent être méthanisées  exceptée la lignine (bois, branches…).

Chaque matière a son propre pouvoir méthanogène : c’est la quantité de gaz qu’elle pourra générer, mesurée en m3 de biogaz ou de méthane par unité de masse. La variabilité est très importante même entre les différentes matières disponibles sur une exploitation agricole.

Voici à titre d’exemple les caractéristiques moyennes de quelques produits courants :

Quelles technologies ?

  • Voie liquide continue ou infiniment mélangée : la teneur en matière sèche (MS) du mélange entrant doit être inférieure à 12 % de MS pour être pompée et brassée. Ce système nécessite une alimentation quotidienne de l’installation. Les fermentations se déroulent dans des digesteurs en forme de cuves cylindriques surmontées d’une membrane souple et étanche.
  • Voie sèche ou discontinue : cette technologie traite des matières solides. Les digesteurs peuvent prendre différentes formes : silos, caissons, garages. Ils sont installés en parallèle et sont chargés à intervalle régulier afin d’obtenir une production relativement constante de biogaz.
  • Une technologie hybride se développe : la méthanisation en voie sèche continue

Les facteurs de réussite

  • Disposer de matières organiques et en garantir son approvisionnement régulier
    Pour cela la meilleure solution est de méthaniser principalement les déchets de l’exploitation et de ne recourir à l’approvisionnement extérieur que pour une part modeste de l’alimentation de l’installation. Si le gisement de l’exploitation ne suffit pas il peut être prudent de s’associer avec les détenteurs de gisements voisins. Le but étant toujours de pérenniser l’approvisionnement du digesteur sur la durée minimale d’amortissement de 20 ans
  • Valoriser sa production de biogaz au maximum. Soit en l’injectant dans le réseau de gaz naturel lorsque c’est possible, soit en produisant de l’électricité avec un Co générateur. Dans ce cas la transformation génère une grande quantité de chaleur qu’il faut pouvoir valoriser à proximité du site pour obtenir une rentabilité économique
  • Libérer du temps au quotidien pour mettre en œuvre son projet puis pour gérer et surveiller l’installation
  • Avoir des capacités d’épandage suffisantes (surface et capacités de stockage)
  • Disposer d’une capacité d’autofinancement

Des points de vigilance à ne pas négliger

  • Déjections animales : attention aux contraintes réglementaires sur le plan sanitaire
  • Taille critique pour la rentabilité du projet : une très grande variabilité en fonction des intrants utilisés et des différentes conditions du projet.
    Il faut savoir que sur les petits projets agricoles on démarre souvent entre 3 et 5 milles tonnes par an et le seuil 11 mille tonnes par an (limite de l’enregistrement ICPE) est souvent atteint.

Nos actions

  • Informations sur la méthanisation
  • Pré-étude de projet

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Tel :05 62 61 77 13

@:ca32_stechnique@gers.chambagri.fr

Yoann MARTY

Conseiller spécialisé

Gérard VANHAECKE

Conseiller spécialisé

Nos actualités

Positionnée historiquement sur le développement du photovoltaïque sur toiture, la Chambre d’Agriculture du Gers continue de vous accompagner dans la...

Rejoignez notre achat groupé d’entretien et maintenance de centrales photovoltaïques sur toiture agricole. Pour répondre à une demande exprimée par...

Rejoignez notre achat groupé d’entretien et maintenance de centrales photovoltaïques sur toiture agricole.

Pour répondre à une demande exprimée par...

Notre agenda

Aucune actualité disponible.