Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Viticulture > La lutte contre la flavescence dorée

La lutte contre la flavescence dorée

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La flavescence dorée est classée comme danger de catégorie 1 « danger grave qui requiert dans un but d’intérêt général des mesures de prévention, de surveillance ou de lutte, rendues obligatoires par l’autorité administrative » 

Arrêté préfectoral organisant au niveau régional la lutte contre la maladie de la flavescence dorée de la vigne en date du 22 mai 2023

Les prospections

La flavescence dorée est une maladie à phytoplasme (bactérie sans paroi) inoculée par la cicadelle Scaphoïdeus titanus. Cette cicadelle inféodée à la vigne n’est pas nocive en tant que telle, cependant lorsqu’elle se nourrit sur une vigne contaminée elle devient infectieuse. Après un mois d’incubation elle va pouvoir transmettre le phytoplasme aux plants de vigne sur lesquels elle se nourrit. Infectieuse durant toute sa durée de vie, la propagation peut être rapide.

Les répercussions de la flavescence sont importantes :

  • Perte totale de la récolte sur les ceps atteints
  • Dépérissement des ceps
  • Dégâts s’aggravant d’année en année
  • Forte évolution de la maladie
  • Arrachage de la parcelle
  • Perte économique

Pourquoi prospecter?

Actuellement il n’existe aucun traitement pour lutter contre le phytoplasme responsable de la flavescence dorée, cependant des mesures simples permettent de contenir la maladie voir de l’éradiquer lorsqu’elles sont suivies de manière rigoureuse et dans la durée.

Quelles sont-elles ?

La première étape consiste à prospecter le vignoble afin d’identifier la présence ou non de la maladie. Les prospections se doivent d’être réalisées avec la plus grande rigueur car c’est à ce moment-là, à la fin de l’été, lorsque les ceps vont exprimer les symptômes (enroulement et coloration du feuillage, non aoûtement et dessèchement des grappes) que l’on va pouvoir identifier les foyers et appliquer les mesures de prophylaxie (arrachage des souches contaminées) pour limiter sa propagation.

Dans le Gers, les prospections sont assurées par la FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles)

La chambre d’agriculture du Gers a effectué la prospection du vignoble Gersois sur 4 ans (de 2015 à 2018). Environ ¼ du vignoble a été prospecté chaque année. Au total, ce sont 13743 ceps qui ont été détectés comme contaminés sur la période 2015-2018. Les prospections sont obligatoires, elles permettent d’identifier les foyers et protéger les vignes voisines, d’ajuster le nombre de traitements obligatoires, et de préserver la pérennité du vignoble.

           

La lutte insecticide

La lutte contre la cicadelle de la flavescence dorée est encadrée réglementairement.

Un arrêté préfectoral régional définit chaque année, le nombre de traitements à appliquer en fonction de la commune sur laquelle on se situe ainsi que les dates de traitements.

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Matthieu GUINOISEAU

Conseiller spécialisé

Tél : 05 62 61 77 60

Nos actualités

Un fonds d'urgence viticulture est ouvert pour le Sud de la France suite aux difficultés rencontrées au cours du millésime 2023, notamment les dégâts...

Suite aux intempéries du printemps 2023, la reconnaissance au titre de l'Indemnisation de Solidarité Nationale (ISN) a eu lieu concernant les pertes...

Dégâts des excès d'eau 2023 sur notre vignoble

" Pour la 3ème année consécutive, notre vignoble gersois a subi une nouvelle calamité, conséquence directe des désordres météorologiques du changement...

Avec de moins en moins de produits herbicides et une réglementation de plus en plus contraignante, notamment sur le glyphosate, la gestion hivernale...