Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Zones défavorisées simples : une version finale de carte qui pénalise le Gers

Le 6 juin dernier, le Ministère de l’agriculture a communiqué la version finale du zonage des nouvelles zones défavorisées soumises à contraintes naturelles et spécifiques.

C’est cette version qui sera soumise à l’approbation de la Commission européenne pour une mise en application dès 2019.

Le résultat n’est pas satisfaisant pour le zonage du département du Gers qui se voit amputé de 53 communes, dans la petite région agricole Rivière basse.
Le choix de cette échelle  d’analyse territoriale est la principale cause d’exclusion de ces communes. Des groupes de communes exclus dans les précédentes versions, autour de Barran et de Fleurance, sont  néanmoins réintroduits en ZSCS homogénéité territoriale.
Dès la connaissance de cette proposition, le Président de la Chambre d’agriculture, Bernard Malabirade, a pris l’initiative d’inviter l’ensemble des éleveurs des territoires sortants à une réunion d’information, en présence de Mme Catherine Séguin, Préfète du Gers.
Cette réunion s’est tenue le 11 juin dernier à Marciac. Une centaine de participants, éleveurs, élus du territoire, responsables syndicaux et de filières, étaient présents et ont pu réagir à ces annonces et faire part de leur incompréhension.
Le retrait du dispositif est progressif sur deux ans mais selon les modalités et la référence retenues au plan national, la baisse  d’ICHN peut être de l’ordre de 7 0% en 2019 et 90 % en 2020.
Cela ne sera pas sans conséquence pour la trésorerie et le revenu de la centaine d’élevages impactés. Le Ministère de l’agriculture a annoncé un plan d’accompagnement  dont les contours sont encore flous. Sur ce point particulier, Mme la Préfète a assuré les éleveurs présents de sa mobilisation dans la recherche de dispositifs adaptés, en particulier durant la phase transitoire et aussi avec la mise en place d’une commission de suivi et d’accompagnement des dossiers  individualisés (ou collectifs) d’exploitations «sortantes».
Pour la Chambre d’agriculture, B. Malabirade a indiqué que malgré la parution de cette carte, la mobilisation professionnelle se poursuivait pour proposer et obtenir les mesures d’accompagnement nécessaires. Il a également annoncé que la Chambre d’agriculture du Gers se mettait à la disposition des éleveurs impactés et proposait dès à présent « un audit Flash » gratuit pour analyser les situations individuelles et réfléchir à des solutions adaptées à chaque cas.


Les exploitants agricoles intéressés par cet audit peuvent contacter la Chambre d’agriculture au n° d’appel gratuit suivant : 09.70.82.02.32