Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Bâtiments > Les conseils techniques > L'ambiance des bâtiments d'élevage

L'ambiance des bâtiments d'élevage

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Quelques points de vigilance sur l'ambiance en bâtiment bovins

Offrir aux animaux un espace de vie « confortable » c’est leur permettre d’exprimer au mieux leur potentiel de production.
De plus, le bâtiment peut-être un support des contaminants (ils peuvent se trouver dans les sols, les murs, l’air, et l’eau). Voilà pourquoi, il est important de s’attacher à réguler, voire maîtriser l’ambiance des bâtiments d’élevage.

La ventilation

Un bovin adulte produit 25 litres d’eau par jour sous forme de vapeur issue de la respiration et de la sudation. La ventilation est donc un des points essentiels de la gestion de l’ambiance, elle permet d’évacuer les gaz toxiques produits par la respiration et la fermentation et de renouveler l’oxygène du bâtiment tout en régulant la température.
Il faut tenir compte des saisons :

  • L’hiver :
    • évitez les courants d’air en période de froid et d’humidité (pensez aux courant d’air localisés comme les dessous de portails… et camouflez les) et créez des zones d’échange en bardage ainsi le bâtiment devient poreux en partie haute

  • L’été :
    • créez des courants d’air car les vents sont souvent plus faibles
    • faites attention à réduire l’éclairement zénithal en positionnant judicieusement les translucides sur les versants moins exposés au soleil
    • possibilité de ventilation mécanique et/ou de brumisation

La température

Un bovin produit en chaleur l’équivalent d’un radiateur électrique (1000 watts), il ne craint donc pas le froid, en revanche à partir de 25°C les efforts qu’il produit pour s’adapter augmentent les pertes thermiques par évaporation, ces efforts sont amplifiés dans un environnement humide.

Influence du matériau de l’aire de couchage sur les pertes caloriques de l’organisme

La vitesse de l'air

Astuce : Si la flamme d’un briquet vacille la vitesse de l’air est supérieure à 0.5m/s

Les facteurs d’ambiance

  • Le climat, le site d’implantation du bâtiment
  • Le mode de logement (proportion de la paille par rapport au béton, espace par animal…)
  • Pratiques d’élevage (alimentation, gestion de litière…)
  • Le type d’animaux logés (âge, état sanitaire…)

Réguler l’ambiance c’est donc ...

  • Adapter les pratiques d’élevage en fonction des animaux logés et le type de logement
  • Adapter les dimensions des diverses aires de vie à l’élevage (aire de couchage, alimentation, attente…)
  • Ventiler le bâtiment (renouvellement de 20 fois le volume d’air par heure soit pour un bovin +/- 35 m3

Contact

Vous souhaitez un renseignement ?

Olivia DAUJAN-RIBES

Conseiller d'entreprise

Tél : 05 62 61 77 60

François MOULIE

Conseiller d'entreprise

Tél : 05 62 61 77 13

Nos actualités

Toutes les exploitations dont au moins un bâtiment d’élevage est implanté dans une zone classée vulnérable au titre de la Directive Nitrates, sont...

Dans le cadre de l’obligation de mise en conformité des Etablissements Recevant du Public (ERP), des sociétés sont susceptibles de vous contacter par...

Notre agenda

Le 12 octobre 2019