Vous êtes ici : Accueil > COVID-19 > Activités agricoles

Activités agricoles

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les actions de régulation de la faune sauvage dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

La lutte contre la pandémie de Covid-19 implique d'imposer des modalités particulières aux actions de régulation de la faune sauvage.

Seule l'activité cynégétique suivante relève d'une mission d'intérêt général au sens de l'article 4-1-8° du décret n°2020-1310 modifié le 27/11/2020 : régulation en battue des espèces de grand gibier :sanglier, cerf, chevreuil.

Quelle attestation pour quel motif?

La personne participante doit avoir : l'attestation de déplacement déogatoire

cocher la case : "participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative".

Il joint tout document justifiant de sa participation à une action de régulation de la faune sauvage.

Règles de sécurité :

30 personnes maximum par action de chasse

les points de rendez-vous sont en extérieur

mise en oeuvre des comportements barrières

Plus d'information télécharger l'arrêté du 2/12/2020 n° 32-2020-12-02-001 "mise en oeuvre d'actions de régulation de la faune sauvage dans la cadre de l'état d'urgence sanitaire"

Charte d’engagements de mise en avant des produits frais agricoles, aquatiques et des produits locaux en grande distribution

Dans le prolongement des États généraux de l'alimentation (EGA) mais aussi pour inscrire dans la durée la solidarité qui s'est opérée le long de la chaîne alimentaire depuis le début de la crise sanitaire, Julien Denormandie et Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont présenté lundi 9 novembre 2020 la charte d'engagements de mise en avant des produits frais et des produits locaux par les enseignes de la grande distribution.

La charte sera sous la bannière "Engagement, provenance et fraîcheur : plus près de vous et de vos goûts"

Télécharger  le communiqué de presse du 9 novembre 2020

Lire la charte d'engagements de mise en avant des produits frais agricoles, aquatiques et des produits locaux en grande distribution

Activité des centres équestres

Les centres équestres ne peuvent pas accueillir de public.

  • Les propriétaires (et les cavaliers des équidés pris en pension dans ces centres) sont toutefois autorisés à s'y rendre pour aller nourrir, soigner ou assurer l'activité physique indispensable aux animaux.
  • Les propriétaires de chevaux peuvent se déplacer dans leurs prés ou dans les centres équestres pour nourrir, soigner ou assurer l’activité physique indispensable à leurs animaux.

Ces déplacements sont autorisés si les centres équestres ne peuvent pas assurer eux-mêmes la totalité des soins. Pour cela, les propriétaires doivent remplirl’attestation de déplacement en cochant le motif « consultations et soins ne pouvant être assurés à distance ».

  • Les déplacements pour nourrir, soigner ou assurer l’activité physique indispensable aux animaux peuvent se faire au-delà d’1 km.

Protocole pour l'accès aux poneys et chevaux de clubs en date du 10 novembre 2020