Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un été en pente raide

Un été en pente raide

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

On nous promettait des jours heureux après des mois de confinement, il faudra sans doute patienter. En effet, l’ambiance estivale que connaît le Gers ces jours-ci n’a rien d’habituel. L’annulation de tous les événements festifs, culturels et musicaux majeurs, nous laissent une impression de vide. Des vacanciers en quête de quiétude sont bien là et sillonnent nos routes. Il convient d’ailleurs de saluer tous les acteurs du tourisme du département qui se battent pour offrir accueil et service à la hauteur de la réputation gersoise malgré ce contexte difficile. Mais le compte n’y est pas. La fréquentation touristique est trop modeste. Chacun mesure alors le poids économique et l’attractivité de nos festivals, de nos férias.

Nos filières de qualité, durement touchées par la fermeture des restaurants durant la crise sanitaire, ne trouveront malheureusement pas leur salut cet été. Contrairement à nos voisins qui grâce à l’attrait des plages ou de la montagne sont en passe de réussir une belle saison estivale. A cela, il faut malheureusement ajouter une météo très pluvieuse à l’automne ainsi qu’au printemps, avec un hiver sans hiver. Le résultat est implacable : une des pires moissons que notre département est connu. Le début d’été, certes clément dans les températures mais avec un déficit pluviométrique,  compromet tous les jours un peu plus le potentiel des cultures de printemps. Alors, c’est bien sur un front de crise sanitaire et agricole que nous abordons ce deuxième semestre 2020. Car les conséquences de ces incidents sont considérables sur les trésoreries des exploitations. D’ores et déjà, nous lançons des appels insistants auprès des pouvoirs publics, banques et assurances, pour mettre en route les outils d’accompagnement nécessaires en pareille situation. Combien de sécheresse estivale devront nous subir avant une réelle prise de conscience sur des stockages d’eau indispensables dans notre territoire ?

Un nouveau premier ministre gersois, Jean Castex, est à la manoeuvre depuis quelques jours. Nous lui souhaitons beaucoup de réussite et surtout de garder un oeil bienveillant sur le Gers qui a bien besoin de toute son attention pour cette année 2020 décidément mal engagée. Parce que nous ne sommes pas des femmes et des hommes à baisser les bras, nous allons encore et toujours nous battre, sans attendre les jours meilleurs.

A tous, je souhaite un bel été en famille et en bonne santé.