Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Rejoignez les agriculteurs du réseau Dephy

Rejoignez les agriculteurs du réseau Dephy

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

dav

Le réseau DEPHY est une action majeure du plan ECOPHYTO. Partout en France, ce réseau se construit autour des 3 000

agriculteurs déjà engagés (250 groupes), toutes filières confondues, et d’une vingtaine de sites expérimentaux. Ensemble, ils

testent et éprouvent des stratégies durables pour démontrer qu’il est possible de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires dans les systèmes de cultures de demain. En 2011 les deux premiers réseaux d’agriculteurs DEPHY de la Chambre d’agriculture du Gers sont créés. En 2016, le nombre d’adhérents s’étoffe avec la création d’un troisième groupe venant compléter les deux premiers réseaux historiques. En 2021, nous sommes à la recherche de nouveaux viticulteurs et agriculteurs qui souhaiteraient rejoindre ces groupes, alors pourquoi pas vous ?

Au sein d’un groupe d’une douzaine d’agriculteurs suivi et animé par un ingénieur réseau c’est l’occasion de participer à un projet de groupe autour de la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Le réseau grandes cultures

Témoignage d’un ingénieur réseau


Quel est votre point de vue d’ingénieur réseau (IR) ?
IR Grandes Cultures : « De mon point de vue, il est important pour les agriculteurs de tester de nouvelles solutions afin de vérifier que ces solutions sont bien adaptées chez eux. Cela permet aussi de prendre une réelle avance par rapport aux évolutions techniques auxquelles on assiste tous les jours dans le domaine agricole ! »
Quelles thématiques travaillez- vous avec les agriculteurs du groupe ?
IR Grandes Cultures : "Pour réduire l’utilisation des phytosanitaires, le groupe actuel est convaincu de l’intérêt de préserver la santé du sol pour agir sur la santé des plantes. La santé du sol passe par deux points majeurs : la nutrition du sol (éléments fertilisants et matière organique) et le maintien d’une structure favorable. Au-delà de cet aspect « sol », le groupe s’emploie également à travailler sur les leviers agronomiques (rotation, faux semis…), les solutions de substitution (biocontrôle, désherbage mécanique) ainsi que l’optimisation des traitements phytosanitaires (herbisemis, optimisation de la pulvérisation)."
Ce sont ces trois leviers combinés qui permettent de diminuer l’usage des produits phytosanitaires. Témoignage d’un agriculteur du groupe :
« Etre dans un groupe d’agriculteurs qui partagent les mêmes objectifs que moi est très motivant. Le partage d’expérience est pour moi le principal avantage du groupe DEPHY car cela me permet de m’appuyer sur ce qui peut être fait ailleurs. Depuis mon entrée dans le groupe j’ai allongé ma rotation et j’ai pu réaliser différents essais (trichogrammes sur maïs, méteils) afin de vérifier si chez moi ces solutions
sont de vraies pistes d’améliorations. »

Les réseaux viticulture


Témoignage d’un ingénieur réseau

Quel est votre point de vue d’ingénieur réseaux (IR) ?
IR viticulture : « Les réseaux DEPHY vigne de la Chambre d’agriculture permettent de créer des liens et de riches échanges entre les viticulteurs du groupe. Nous les regroupons en début d’année pour réaliser le bilan du millésime précédent, échanger sur les difficultés rencontrées, partager leurs réussites. Ces discussions permettent de partager leurs expériences et d’initier de nouveaux essais chez d’autres adhérents au groupe. Nous établissons ensemble le programme de l’année, nos prochaines rencontres et les thématiques à aborder pour répondre au mieux aux problématiques du groupe. Au cours de la saison, nous sommes deux IR à nous déplacer hebdomadairement sur les exploitations pour observer les essais mis en place, échanger avec les producteurs sur le développement de la vigne, des maladies, des ravageurs et leur stratégie phytosanitaire. »
Quelles thématiques travaillez- vous avec les agriculteurs du groupe ?
IR viticulture : « Nous avons accompagné les viticulteurs sur différents leviers, des leviers efficients comme l’amélioration de la qualité de pulvérisation, la réduction de dose, l’analyse de risque...D’autres leviers de substitutions, enherbement des inter-rangs, pulvérisation confinée, intégration des biocontrôles ou reconception d’une partie ou de la totalité du système de culture : enherbement des rangs de vignes, désherbage mécanique. Chaque viticulteur avance à son rythme en fonction des problématiques et des objectifs de son exploitation. »
Pouvez-vous donner des exemples d’animations mise en placent dans le cadre de DEPHY ?
IR viticulture : « Les viticulteurs se sont rencontrés à l’occasion de visites d’exploitations du groupe ou de groupes de départements voisins pour échanger sur les enherbements. Il y a eut des journées techniques sur la pulvérisation, sur les innovations (robots), les essais de l’IFV, des échanges autour de la réappropriation des calendriers phytosanitaires.»

Témoignage d’un agriculteur du groupe :

« J’ai intégré le groupe DEPHY pour trouver des solutions à la diminution et/ou à la réduction de l’utilisation de l’utilisation des produits phytosanitaires. Les bilans annuels de chacun et les pratiques de traitements sont discutés lors de réunions de groupe DEPHY. Cela me permet de trouver de nouvelles solutions à la réduction des produits phytosanitaires. J’ai opté pour le désherbage mécanique sous le rang au moyen d’interceps, disques émotteurs et GSP, étoiles de Kress et disques hydrauliques. Travaillant 17 hectares de vignes uniquement, la moitié est en agriculture biologique, l’autre en conventionnel, je traite depuis 4 années en calculant la surface foliaire de la vigne et non la surface parcellaire. »

Les groupes DEPHY vus par Bernard Malabirade, Président de la Chambre d’agriculture

La demande de conseil desagriculteurs sur la réduction de l’usage des produits phytosanitaires est croissante. En animant le groupe DEPHY, la Chambre d’agriculture bénéficie de l’expérience et de la motivation d’un groupe d’agriculteurs curieux, innovants, en recherche constante de solutions techniques. En retour, la Chambre d’agriculture apporte son expertise et son expérience d’animation à ce groupe. Les solutions et stratégies proposées sont diffusables et le groupe est volontaire pour participer à cette diffusion.

Contact : Chambre d’agriculture du Gers
Viticulture : • Pôle Innovation et Systèmes de Production - Carla Fabri - Tél. 05.62.61.77.54 - carla.fabri@gers.chambagri.fr et Matthieu Guinoiseau - Tél. 05.62.61.77.60 - matthieu.guinoiseau@gers.chambagri.fr
Grandes cultures : • Pôle Innovation et Systèmes de Production - Anthony Page - Tél. 05.62.61.77.54 - anthony.page@gers.chambagri.fr