Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Rappel à la responsabilisation des opérateurs de la filière avicole vis-à-vis des enjeux sanitaires.

Rappel à la responsabilisation des opérateurs de la filière avicole vis-à-vis des enjeux sanitaires.

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La filière foie gras a connu en 2016 et 2017 deux crises sanitaires sans équivalent. Les exigences sanitaires des élevages et du transport des animaux ont été renforcées par les services de l’Etat en demandant notamment un plan de sécurisation sanitaire des exploitations. Ces efforts permettent aujourd’hui d’envisager l’avenir avec plus de sérénité mais les risques de nouvelle contamination existent toujours.

L’interprofession CIFOG invite tous les opérateurs de la filière à ne pas relâcher la pression sur les mesures de biosécurité, quelle que soit la période de l’année. Le conseil d’administration réuni le 7 novembre 2019 est unanime pour demander aux opérateurs de s’assurer que les mises en place dans les exploitations ne vont pas au-delà de la capacité à mettre les animaux à l’abri en cas de nécessité.

Au cours des semaines à venir et jusqu’au 15 mars il est indispensable de respecter avec la plus grande rigueur les mesures de biosécurité pour les éleveurs, les transporteurs et les équipes d’intervention et il est rappelé :

  • pour les exploitations de plus de 3200 animaux, les canards doivent être nourris à l’intérieur d’un bâtiment,
  • les camions de transport de PAG ou de gras doivent être bâchés
  • l’utilisation correcte du sas sanitaire est obligatoire avant d’entrer dans une Unité de Production (UP)