Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mes Dron'images, Optiprotect : de nouveaux outils au service de l'efficacité

Mes Dron'images, Optiprotect : de nouveaux outils au service de l'efficacité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Comment améliorer ses performances sur les productions de blé et de colza ? Cette année encore, la Chambre d’Agriculture du Gers vous propose deux outils : Mes Dron’Images pour optimiser la fertilisation azotée et OptiProtect pour mieux positionner ses traitements phytosanitaires.

Optimiser la fertilisation azotée avec Mes Dron'images

Le service est simple : vous nous indiquez les parcelles sur lesquelles vous souhaitez ajuster la fertilisation ainsi que leurs caractéristiques et, en fin d’hiver, nous vous livrons une carte prête à emploi avec les préconisations de fertilisation.
Comment ça marche ? Au printemps, un drone survole les parcelles choisies et réalise une prise de vue. L’analyse des images issues de ce vol permet d’évaluer le potentiel de production des différentes zones de chaque parcelle. En fonction de la variété, des apports antérieurs, du précédent et des données mesurées par le drone, un conseil fertilisation vous est délivré avec un appui technique indépendant d’un conseiller de la Chambre  d’agriculture du Gers. Ce service est proposé pour les cultures de colza, de blé tendre et de blé dur.

Mieux positionner ses traitements fongicides grâce à Mes parcelles

Optiprotect permet d’identifier, pour chaque parcelle, les périodes où les risques de maladie sont les plus forts et ainsi de choisir le moment de traiter pour gagner en efficacité de protection. Vous nous indiquez les parcelles sur lesquelles vous souhaitez avoir un suivi ; vous recevez pour chacune d’elles, quotidiennement, l’état des risques de maladie et les préconisations de traitement. Comment ça marche ? A partir des données météo locales, en prenant en compte la variété semée, la date et la densité de semis, ainsi que le positionnement  géographique de la parcelle et le type de sol, Optiprotect modélise le développement de la culture au cours du temps et le risque de maladie associé. Chaque matin, les données sont mises à jour et optimisées avec la météo enregistrée. Elles sont traduites sous forme d’un tableau de bord en ligne facile à lire. En plus de ce tableau de bord, un conseiller de la Chambre d’agriculture vous accompagne sur la prise de décision en toute indépendance.